ClassiqueInfo.com




Vivifiant vent tchèque à l’Opéra de Paris

samedi 25 octobre 2008 par Hermine Ferrand
JPEG - 29.9 ko
Christiane Oelze , Ales Briscein
CREDIT : S. Mathé/ Opéra national de Paris

Un vent tchèque souffle actuellement sur l’Opéra National de Paris, grâce à deux nouvelles productions : La petite Renarde rusée de Leos Janacek à l’Opéra Bastille, et La Fiancée vendue de Bedrich Smetana au Palais Garnier.

Créée en 1866 au Théâtre National de Prague, La Fiancée vendue est l’opéra national thcèque, aussi populaire dans son pays que peuvent l’être le Faust de Gounod en France, ou la Chauve-souris en Autriche. Cependant, elle fait aujourd’hui seulement son entrée au répertoire de la maison parisienne, pour le plus grand bonheur des mélomanes, tant cette œuvre est une bouffée de fraîcheur.

Dans le décor simple aux couleurs chaleureuses de William Orlandi, Gilbert Deflo propose une mise en scène tout à fait respectueuse du livret. Tout juste se permettra-t-il de situer l’action quelque part au début du XXème siècle. Les personnages évoluent entre deux rangées de maisons rouges stylisées, et l’on voit au loin les manèges de la fête foraine. Seuls certains costumes féminins conservent une note paysanne dans la coiffure, les autres n’étant pas vraiment situables géographiquement, et assez intemporels. D’aucuns reprocheront au metteur en scène de traiter le sujet de façon scolaire. A l’inverse, nous nous satisferons de cette exposition simple et limpide, idéale pour une entrée au répertoire. Il est vrai toutefois qu’on aurait pu souhaiter une direction d’acteurs plus inventive ; à certains moments également, on peut déplorer un manque de mystère et de poésie, notamment dans le grand air de Marenka. Les ballets, nombreux dans l’œuvre, sont ingénieusement chorégraphiés par Micha van Hoeke, qui respecte une idée folklorique tout en s’autorisant quelques libertés, pour un résultant enthousiasmant.

JPEG - 34.9 ko
Pippa Longworth, Franz Hawlata, Oleg Bryjak, Christiane Oelze
CREDIT : S. Mathé/ Opéra national de Paris

Vocalement, le plateau est très homogène. On remarquera surtout la Marenka douce et suave de Christiane Oelze, le vaillant Jenik d’Ales Briscein, l’excellent Kecal de Franz Hawlata. Christoph Homberger campe un amusant Vasek et remporte un beau succès. On retrouve avec plaisir Heinz Zednik dans le rôle, plus parlé que chanté, du maître de manège. A la tête de l’Orchestre de l’Opéra, un énergique Jiri Belohlavek offre une vigoureuse lecture de la partition. On notera enfin le très bon accueil du public.

Lecteurs, artistes, éditeurs, organisateurs de concerts, notre article vous a intéressé ?
Vous désirez lâ€â„¢insérer dans votre revue de presse ?

"Nous serons ravis de le voir mentionné sur votre site internet. Vous pouvez, sans autorisation préalable de notre part, en extraire de courtes citations, à la condition expresse quâ€â„¢un lien *fonctionnel* soit fait vers notre site.

En cas de citation sur un support papier, les noms de lâ€â„¢auteur et de notre site doivent être obligatoirement mentionnés.

Pour toute précision, nâ€â„¢hésitez pas à contacter notre rédaction : richard.letawe(at)classiqueinfo.com"

- Paris
- Palais Garnier
- 18 octobre 2008
- Bedrich Smetana (1824-1884), La Fiancée vendue. Opéra comique en trois actes sur un livret de Karel Sabina

-Mise en scène, Gilbert Deflo ;
Décors et costumes, William Orlandi ;
Lumières, Roberto Venturi ;
Chorégraphie, Micha van Hoecke ;
Assistant chorégraphe, Guy de Bock
-Krušina, Oleg Bryjak ;
Ludmila, Pippa Longworth ;
Marenka, Christiane Oelze ;
Mícha, Stefan Kocán ;
Háta, Helene Schneiderman ;
Vašek, Christoph Homberger ;
Jeník, Ales Briscein ;
Kecal, Franz Hawlata ;
Le Maître de manège, Heinz Zednik ;
Esmeralda, Amanda Squitieri ;
L’Indien Ugo Rabec
- Chœurs de l’Opéra National de Paris. Chef des chœurs, Winfried Maczewski
- Orchestre de l’Opéra National de Paris
- Jirí Belohlávek, direction






Accueil | Contact | Plan du site | | icone statistiques visites | info visites 824771

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Opéra   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.16 + AHUNTSIC

Creative Commons License