ClassiqueInfo.com



Horrues

Visite de vieux amis

Eté musical d’Horrues
samedi 17 novembre 2007 par Richard Letawe

L’été musical d’Horrues en est à sa quinzième édition, et comme d’habitude réunit un plateau très intéressant, mélangeant artistes internationaux et jeunes talents.

JPEG - 21.2 ko
©Quatuor Talcih

Le festival s’est ouvert avec des récitals de Piotr Andersewski et de Bertrand Chamayou, et s’est poursuivi avec la venue du flûtiste Berten d’Hollander qui présentait en première européenne la reconstruction du concerto pour flûte de Tchaïkovski. Pour clore sa première semaine, Horrues invitait un habitué des lieux, le légendaire Quatuor Talich, dans sa formation rajeunie pendant les années 1990 : Jan Talich et Petr Macecek au violon, Vladimir Bukac à l’alto, et Petr Prause au violoncelle. Les musiciens tchèques proposent un programme copieux, qui débute par les deux quatuors de Janacek. Ils en donnent une interprétation âpre, tendue et passionnée, qui traduit avec un constant souci d’expressivité, mais également beaucoup de rigueur, les tourments de cette musique si personnelle. Leur jeu est puissant et musclé, leur sonorité est sèche, et ils accentuent les surprises et les ruptures de ces partitions, insistant sur leurs dissonances et les rudesses, sans aucune intention de séduire l’oreille. Leur vision est très aboutie, naturelle et évidente, et bénéficie de la cohésion de l’ensemble, qui fait véritablement bloc, chacun de ses membres s’engageant à fond dans ces œuvres qui mettent chaque instrument sur le même pied.

Les Talich sont ensuite rejoints par la violoncelliste Marie Hallynck, avec laquelle ils se lancent dans le Quintette de Schubert. L’impression laissée par cette seconde partie est moins positive, car l’homogénéité instrumentale est moins constante, avec un premier violon hésitant, aux phrasés peu inspirés et à la justesse précaire. Ce sont les deux mouvements extrêmes qui posent le plus de problèmes : l’Allegro non troppo partait pourtant bien, dans un climat doux et pondéré très intéressant, mais la suite manque de souffle, d’élan symphonique, et les sonorités sont bien ternes. Quant à l’allegretto final, il est enlevé avec énergie, mais est surtout marqué par les approximations du premier violon. Les mouvements centraux sont plus réussis, surtout le sublime et toujours très émouvant Adagio, dans lequel Jan Talich se montre à la fois sobre et inspiré, et enfin pleinement maître de son instrument. Dans ce contexte un peu morose, Marie Hallynck, qui a joué cette œuvre très souvent, on se souvient notamment d’une magnifique exécution avec les Danel à Namur, ne ménage pas ses efforts pour insuffler de l’enthousiasme, et pour s’intégrer dans le jeu de ses partenaires. Elle trouve peu d’échos chez eux, si ce n’est chez son collègue violoncelliste, l’excellent Petr Prause, qui avec l’altiste Vladimir Bukac est l’élément le plus constant et le plus précieux de ce quatuor. On attendait donc mieux de ce quintette de Schubert, au vu de l’affiche, mais il ne doit pas faire oublier les Quatuors de Janacek de la première partie, qui furent un véritable aboutissement, et pour lesquels les Talich méritaient bien l’ovation qu’ils ont reçue à l’issue de ce concert.

Lecteurs, artistes, éditeurs, organisateurs de concerts, notre article vous a intéressé ?
Vous désirez l’insérer dans votre revue de presse ?

"Nous serons ravis de le voir mentionné sur votre site internet. Vous pouvez, sans autorisation préalable de notre part, en extraire de courtes citations, à la condition expresse qu’un lien *fonctionnel* soit fait vers notre site.

En cas de citation sur un support papier, les noms de l’auteur et de notre site doivent être obligatoirement mentionnés.

Pour toute précision, n’hésitez pas à contacter notre rédaction : richard.letawe(at)classiqueinfo.com"


- Horrues
- Eglise Saint-Martin
- 17 juin 2007
- Leos Janacek (1854-1928) Quatuors à cordes n°1 « La Sonate à Kreutzer » et n°2 « Lettres intimes »
- Franz Schubert (1797-1828) Quintette à cordes en Ut majeur D956
- Marie Hallynck, violoncelle
- Quatuor Talich











Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 804002

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Musique de chambre   ?    |    Les sites syndiqués OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.8 + AHUNTSIC

Creative Commons License