ClassiqueInfo.com




Une matinée avec le Quatuor Alfama

vendredi 21 octobre 2011 par Richard Letawe
JPEG - 38 ko
Quatuor Alfama
DR

Le Quatuor Alfama était l’invité ce dimanche matin, en remplacement du Quatuor Maeterlinck, du Palais des Beaux-Arts de Bruxelles, en collaboration avec le Klara Festival.

De longue date, les Alfama ont pris le parti de proposer des programmes qui sortent du train-train habituel, se spécialisant par exemple dans les mouvements de quatuors solitaires, dont ils ont d’ailleurs sorti un disque chez Fuga Libera. C’est encore le cas pour ce concert joué au débotté, qui mêle une œuvre de jeunesse de Mozart, le Quatuor n°1 d’Arriaga, et la Romance en sol mineur de Rachmaninov.

Pour commencer, le Quatuor KV156 de Mozart, dans une interprétation un peu rugueuse parfois, mais qui évite toute forme de superficialité ou de fadeur. Le premier mouvement est un Presto, que les Alfama prennent vivement, au juste tempo, mais sans sacrifier pour autant la qualité d’articulation, qui reste toujours excellente. Elsa de Lacereda au premier violon conduit vigoureusement l’ensemble, sans donner l’impression de forcer le trait, et en conservant la maîtrise d’un discours musical qui est toujours cohérent et bien construit. Un peu maladroitement parfois, mais avec une candeur sincère et touchante, Mozart a mis beaucoup de sentiment dans sa série des quatuors Milanais, que rendent bien les Alfama dans l’Adagio, qu’ils n’hésitent pas à marquer d’un pathétique qui annonce par endroit les chefs d’œuvre de la maturité, une preuve du sérieux avec lequel ils abordent ce quatuor. Ecartant toute monotonie, le finale montre un fort contraste entre passages mélodiques et épisodes rythmiques, ce qui est bienvenu, mais souffre par moments de sonorités assez dures et de petits problèmes de cohésion.

Malgré leur fougue et une évidente volonté de bien faire, les Alfama déçoivent un peu dans le premier mouvement du Quatuor n°1 d’Arriaga, à la cohésion perfectible, à l’intonation hésitante et à l’articulation assez molle. Après ce début hésitant, ils font preuve de meilleures dispositions dans les mouvements suivants, avec un Adagio dont ils traduisent bien la gravité du climat, sans être pesants ou larmoyants, à laquelle participent grandement les interventions très assurées et pleine de sensibilité du violoncelle de Renaat Ackaert, puis un Menuet aux contrastes et aux ruptures bien affirmés. Très décidé, avec une montée progressive mais inexorable de la tension, le mouvement final est lui aussi une belle réussite, témoignant de la maturité stylistique qu’a déjà atteinte la jeune formation belge.

Pour terminer ce concert, une découverte pour notre part que cette Romance pour quatuor de Rachmaninov, que les Alfama jouent avec noblesse et élégance, mais qui manque peut-être un peu de densité sonore, les graves semblant ici trop discrets. Quelques remarques qui ne viennent cependant pas gâcher la belle tenue de ce concert matinal.

Lecteurs, artistes, éditeurs, organisateurs de concerts, notre article vous a intéressé ?
Vous désirez lâ€â„¢insérer dans votre revue de presse ?

"Nous serons ravis de le voir mentionné sur votre site internet. Vous pouvez, sans autorisation préalable de notre part, en extraire de courtes citations, à la condition expresse quâ€â„¢un lien *fonctionnel* soit fait vers notre site.

En cas de citation sur un support papier, les noms de lâ€â„¢auteur et de notre site doivent être obligatoirement mentionnés.

Pour toute précision, nâ€â„¢hésitez pas à contacter notre rédaction : richard.letawe(at)classiqueinfo.com"

- Bruxelles
- Palais des Beaux-Arts
- 11 septembre 2011
- Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791), Quatuor à cordes n°3 en Sol majeur KV156
- Juan Crisostomo de Arriaga (1806-1826), Quatuor n°1 en ré mineur
- Sergei Rachmaninov (1873-1943), Romance en sol mineur
- Quatuor Alfama : Elsa de Lacerda, violon I ; Céline Bodson, violon II ; Kris Hellemans, alto ; Renaat Ackaert, violoncelle






Accueil | Contact | Plan du site | | icone statistiques visites | info visites 836661

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Musique de chambre   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.16 + AHUNTSIC

Creative Commons License