ClassiqueInfo.com




Un King Arthur de haute volée au Théâtre Auditorium de Poitiers

dimanche 7 février 2010 par Hélène Biard
JPEG - 29.9 ko
Joel Suhubiette
DR

Créé en Mai ou Juin 1691, la date précise de la création ne nous est pas parvenue, au Théâtre Dorset Garden de Londres, The King Arthur d’Henry Purcell (1659 1695) n’est pas un opéra au sens propre du terme, mais un semi opéra (les rôles principaux sont tenus par des acteurs et présentés par les personnages secondaires). Cette oeuvre en cinq actes a été composée sur un livret de John Dryden et est considérée comme le chef d’oeuvre dramatique du compositeur anglais. L’ensemble Jacques Moderne, qui vient à Poitiers en voisin (il est basé à Tours), la présente en version concert dans une courte tournée donne la part belle au talent et à la jeunesse. Si l’absence de mise en scène pour une telle œuvre est regrettable, quel grand moment de musique avons nous pourtant vécu, dans un auditorium plein.

Cette version de King Arthur est d’autant plus remarquable que la communion entre les musiciens, les chanteurs et le chef est totale. L’œuvre est présentée en version concert, mais cela n’empêche pas un semblant de scénographie dont les chanteurs jouent avec un plaisir manifeste. Les voix sont dans l’ensemble jeunes et très prometteuses ; si les sopranos Isabelle Poulenard, Anne Magouët et Edwige Parat se montrent très convaincantes, jouant à chacune de leurs interventions avec le public, le chef, les musiciens et les autres solistes dans un climat à la fraîcheur réjouissante, nous sommes moins convaincu par le contre-ténor Jean-Michel Fumas dont la voix pourtant jolie peine à passer. Lors de ses courtes apparitions, le ténor Marc Manodritta déçoit, alors que le jeune Cyril Auvity qui apparaît de plus en plus comme une étoile montante du chant français séduit tant vocalement que scéniquement, retenant l’attention à chacune de ses interventions. Les basses Jean Claude Sarragosse et Thomas Bauer s’imposent en douceur, et complètent avec bonheur une distribution très en voix ce soir.

Joël Suhubiette dirige les musiciens et le choeur avec souplesse et autorité, tout en laissant aux chanteurs une grande liberté d’expression. Cette exécution est donc d’une dynamique et d’une qualité dignes des meilleurs interprètes de ce répertoire, malgré quelques lenteurs dans deux ou trois récitatifs qui auraient mérité d’être pris un peu plus rapidement. Les solistes sortent du choeur pour leurs différentes interventions ce qui permet à l’ensemble vocal de se mettre en valeur sans perdre en qualité.

C’est donc une excellente version de King Arthur qui a été proposée à Poitiers par l’Ensemble Jacques Moderne, dont les solistes, et particulièrement Cyril Auvity, Isabelle Poulenard et Jean Claude Sarragosse auxquels nous attribuons une mention spéciale, se montrent excellents. Voila une oeuvre qui mériterait sans conteste d’être aussi connue que Dido and Aeneas ou The fairy Queen.

Lecteurs, artistes, éditeurs, organisateurs de concerts, notre article vous a intéressé ?
Vous désirez lâ€â„¢insérer dans votre revue de presse ?

"Nous serons ravis de le voir mentionné sur votre site internet. Vous pouvez, sans autorisation préalable de notre part, en extraire de courtes citations, à la condition expresse quâ€â„¢un lien *fonctionnel* soit fait vers notre site.

En cas de citation sur un support papier, les noms de lâ€â„¢auteur et de notre site doivent être obligatoirement mentionnés.

Pour toute précision, nâ€â„¢hésitez pas à contacter notre rédaction : richard.letawe(at)classiqueinfo.com"

- Poitiers
- Théâtre Auditorium de Poitiers
- 31 Janvier 2010
- Henry Purcell (1659-1695), The king Arthur, semi-opéra en cinq actes sur un livret de John Dryden
- Isabelle Poulenard, Anne Magouët, Edwige Parat, sopranos ; Jean Michel Fumas, contre-ténor ; Cyril Auvity, Marc Manodritta, ténors ; Thomas Bauer, Jean Claude Sarragosse, basses
- Ensemble Jacques Moderne
- Joël Suhubiette, direction






Accueil | Contact | Plan du site | | icone statistiques visites | info visites 829462

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Opéra   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.16 + AHUNTSIC

Creative Commons License