ClassiqueInfo.com




Un Ballo in maschera à Bordeaux

mardi 29 janvier 2008 par Sébastien Dupuis

Un première houleuse pour ce Bal masqué.

JPEG - 60.5 ko
Daphné Touchais
© Frédéric Desmesure

Le Bal masqué fut composé par Verdi entre 1858 et 1859. Il a d’abord été censuré par les autorités napolitaines parce qu’il représentait l’assassinat du roi Gustave III de Suède, ce qui n’était pas acceptable dans le contexte de l’époque, alors qu’il y avait eu de récentes tentatives d’assassinat de Ferdinand II et Napoléon III. Mais Verdi n’abandonna pas l’idée, et finit par transférer l’action de la Suède à Boston et Gustave III devint le Gouverneur Riccardo.

L’opéra n’étant désormais plus soumis à aucune censure, les metteurs en scènes peuvent librement définir le cadre de l’intrigue. Et c’est ce qu’ils ont fait à Bordeaux ; décors et costumes faisant allusion à l’Amérique du Sud des dictatures et des guérillas marxistes par de nombreux aspects. Mise en scène tintée de modernité donc, mais bien adaptée, et dans l’ensemble très réussie et très riche. Fait important et regrettable, cette mise en scène n’a pas du tout été appréciée par une partie du public bordelais, qui devait sans doute la trouver trop moderne, et qui en a copieusement hué la première.

JPEG - 28.1 ko
© Frédéric Desmesure

Côté distribution, les rôles étaient tous tenus par d’excellents chanteurs, en particulier le ténor Julian Gavin (Riccardo), habile comédien, techniquement irréprochable, qui manquait peut-être un peu de passion dans son incarnation. La soprano Daphné Touchais (Oscar) était de loin la plus envoutante de la troupe : sa technique vocale est tout à fait maîtrisée, et elle parvient à faire de son rôle une seconde nature. Le rôle d’Amelia est tenu avec bonheur par Hui He, malgré un grand air au début du deuxième acte handicapé par un vibrato mal contrôlé. Enfin, Ulrica est chantée et jouée de manière très convaincante mais assez générique par la puissante mezzo russe Elena Manistina, et James Westman est un solide Renato.

JPEG - 16.1 ko
Hui He
© Frédéric Desmesure

Mené par un Paolo Olmi discret mais compétent, l’orchestre ne fut pas tout à fait au niveau de distribution. Le début manquait de texture, et la mise en place n’était pas parfaite, et les solos furent rarement justes, ce qui serait quand même un minimum pour un orchestre national. A part cela, le soutien aux chanteurs est bon, et les tutti sonnent convenablement dans la salle du Grant Théâtre.

Lecteurs, artistes, éditeurs, organisateurs de concerts, notre article vous a intéressé ?
Vous désirez lâ€â„¢insérer dans votre revue de presse ?

"Nous serons ravis de le voir mentionné sur votre site internet. Vous pouvez, sans autorisation préalable de notre part, en extraire de courtes citations, à la condition expresse quâ€â„¢un lien *fonctionnel* soit fait vers notre site.

En cas de citation sur un support papier, les noms de lâ€â„¢auteur et de notre site doivent être obligatoirement mentionnés.

Pour toute précision, nâ€â„¢hésitez pas à contacter notre rédaction : richard.letawe(at)classiqueinfo.com"

- Bordeaux
- Grand Théâtre
- 19 janvier 2008
- Giuseppe Verdi (1813 – 1901), Un Ballo in maschera, Opéra en trois actes, Livret d’Antonio Somma d’après le poème écrit par Eugène Scribe pour l’opéra de Daniel-François Esprit Auber Gustave III ou Bal masqué.
- Carlos Wagner, mise en scène ; Rifail Ajadarparsic, décors ; Hervé Poeydomenge, costumes ; Christophe Pitoiset, lumières
- Julian Gavin, Riccardo ; James Westman, Renato ; Hui He, Amélia ; Elena Manistina, Ulrica ; Daphné Touchais, Oscar ; Jérôme Varnier, Samuel ; Antoine Garcin, Tom ; David Grousset, Silvano ; Pierre Guillou, Giudice ; Nicolas Pasquet, Un servo.
- Chœur de l’Opéra National de Bordeaux.
- Orchestre National Bordeaux Aquitaine
- Paolo Olmi, direction.






Accueil | Contact | Plan du site | | icone statistiques visites | info visites 811097

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Opéra   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.16 + AHUNTSIC

Creative Commons License