ClassiqueInfo.com




Renaud et Gautier Capuçon au Festival Musique et Nature en Bauges

samedi 2 août 2008 par Fernand Bretton

Doucy-en-Bauges, le plus petit ( 80 habitants ) et le plus haut (1 000 m) village du Massif des Bauges, en bordure de l’alpage du Charbonnet situé à cheval sur les communes de Doucy-en-Bauges et de Chevaline (Hte-Savoie) recevait ce 28 juillet dans sa petite église, les célèbres frères Capuçon. Il faut dire que Renaud, le violoniste et Gautier, le violoncelliste ont peut être parcouru ces alpages et chemins de randonnées dans leur prime jeunesse, en voisins tout proche (Chambéry), amoureux de la montagne.

Ils pourraient se contenter l’un comme l’autre des grandes salles internationales, avec les grands orchestres du monde entier, où en formation de trio, quatuor, ou quintette, avec leurs complices comme Nicolas Angelich, Jérome Ducros, Franck Braley, quand ce n’est pas Martha Argerich...Le répertoire de concertos et de musique de chambre est immense...sauf celui pour violon et violoncelle ! Mais comme les deux frères assez différents de caractères, sont aussi les meilleurs amis du monde, ils ont un plaisir certain à explorer ce domaine peu connu des duos violon violoncelle, oeuvres originales comme ce soir les sonate de Ravel et de Kodaly...et aussi la Passacaille et Sarabande sur un thème de Haendel de Johan Halvoren, ou de simples mais bien belles transcriptions, comme ces quelques inventions à deux voix de Jean Sébastien Bach qui ont ouvert le concert.

Encore peu connue semble t-il, cette transcription pour violon et violoncelle des inventions à deux et trois voix de Bach renouvelle complètement l’écoute de ces pièces écrites dans un but didactique pour son fils ainé Wilhelm Friedemann. Mais comme toujours chez Bach, l’exercice ne va pas sans l’inspiration qui fait de ces courtes pièces de petits chefs d’oeuvre. Tout comme la transcription pour trio à corde des Variations Goldberg, entendre ces inventions aux instruments à cordes au lieu du clavecin ou du piano révèle un peu plus leur lyrisme. Et le jeu des deux frères ne fait que sublimer ce lyrisme avec une sonorité si pleine et chaleureuse !

JPEG - 34.5 ko
Renaud et Gautier Capuçon
DR

La sonate de Ravel composée en 1920 et le duo de Kodaly datant de 1914, ne sont pas sans parenté. L’influence tzigane, naturellement mise en évidence par Kodaly est également présente dans les premiers et derniers mouvements de la sonate de Ravel. Les deux œuvres encadrant la Grande Guerre, comment ne pas ressentir une sorte de rage violente et désespérée dans les mouvements vifs où la virtuosité des Capuçon n’est jamais prise en défaut, et une douleur inextinguible, sourde, profonde, presque muette mais tellement présente dans les adagios. Et avec quelle passion, quelle expressivité Renaud et Gautier Capuçon nous ont traduit ces deux oeuvres primordiales du répertoire.

La courte pièce qui terminait le programme, est l’une des plus connues de son auteur, Johan Halvorsen , violoniste, chef d’orchestre et compositeur Norvégien né en 1864 et décédé en 1935. Sa Passacaille et Sarabande sur un thème de Haendel, n’est pas une simple transcription : bien que le thème de Haendel soit le soutient constant de l’oeuvre, la virtuosité et les harmonies romantiques sont bien là et c’est avec un panache éblouissant que les frères rétablissent un climat plus détendu après l’intensité émotive des deux oeuvres précédentes. C’est par une invention de Bach d’une paix incomparable, comme pour boucler la boucle, que la soirée s’acheva.

Lecteurs, artistes, éditeurs, organisateurs de concerts, notre article vous a intéressé ?
Vous désirez lâ€â„¢insérer dans votre revue de presse ?

"Nous serons ravis de le voir mentionné sur votre site internet. Vous pouvez, sans autorisation préalable de notre part, en extraire de courtes citations, à la condition expresse quâ€â„¢un lien *fonctionnel* soit fait vers notre site.

En cas de citation sur un support papier, les noms de lâ€â„¢auteur et de notre site doivent être obligatoirement mentionnés.

Pour toute précision, nâ€â„¢hésitez pas à contacter notre rédaction : richard.letawe(at)classiqueinfo.com"

- Doucy en Bauges.
- 28 juillet 2008
- Johann Sebastian Bach (1685-1750), Inventions à deux voix ; Maurice Ravel (1875-1937), Sonate pour violon et violoncelle ; Zoltan Kodaly (1882-1967), Duo violon violoncelle Op.7 ; Johan Halvoren (1864-1935), Passacaille et Sarabande sur un thème de Haendel
- Renaud et Gautier Capuçon, violoncelle et violon






Accueil | Contact | Plan du site | | icone statistiques visites | info visites 842206

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Musique de chambre   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.16 + AHUNTSIC

Creative Commons License