ClassiqueInfo.com




Lille

Mahler à Lille, première étape

Orchestre National de Lille
samedi 17 novembre 2007 par Richard Letawe
JPEG - 18.4 ko
Jean-Claude Casadesus
DR

L’Orchestre National de Lille rencontrait encore un beau succès populaire ce soir au Nouveau Siècle, dans un programme qui devait être repris à trois reprises par la suite, à Santes, une seconde fois à Lille, puis à la Salle Pleyel.

Pour le Triple Concerto pour violon, violoncelle et piano de Beethoven, trois solistes français sont invités, Claire Marie Le Guay au piano, Olivier Charlier au violon, et Marc Coppey au violoncelle. Le trio est enthousiaste et équilibré, et ses membres regardent dans une même direction, cherchant à concerter plutôt qu’à tirer la couverture à soi. Ils attaquent l’œuvre franchement, avec une énergie qui dans le chef du violoniste se traduit par une légère crispation, et par quelques accents rauques. Les deux autres membres du trio sont par contre impeccables : Claire Marie Le Guay élégante et impliquée au piano, et surtout Marc Coppey, très inspiré, qui profite de chacune des nombreuses occasions laissées au violoncelle pour exprimer un lyrisme chaleureux et ardent. Parfois massif lorsqu’il dirige Beethoven, Jean Claude Casadesus, est dans ce concerto particulièrement en forme, alerte et attentif. Il offre un accompagnement gourmand, précis et enthousiaste, soignant les phrasés, et équilibrant bien le jeu des pupitres. Cela ne fait pas de ce triple concerto un chef d’œuvre impérissable, mais au moins, cela fait de son écoute un très agréable moment.

La seconde partie du concert marque le début du cycle mahlérien de cette année à l’ONL, qui comprendra les symphonies n°4, 1 et 5, et le Chant de la Terre, qui sera donné au Festival de Saint Denis à la fin de la saison.
Les symphonies de Mahler sont un terrain bien connu de l’ONL et de son directeur musical, qui en ont d’ailleurs enregistré plusieurs durant les années 1980. Pour cette quatrième, ils font à nouveau la preuve de leur connaissance très complète de cette musique, en proposant une lecture très idiomatique, à la mise en place exemplaire. L’orchestre joue cette musique de manière assurée : les phrasés sont naturels et souples, les solistes sont bien préparés (violon, flûtes, hautbois, bassons se couvrant de gloire, plus qu’un cor solo parfois chancelant), et la sonorité de l’ensemble, brillante et chaleureuse, mais aussi grinçante et sarcastique quand c’est nécessaire, est tout à fait adaptée. Casadesus dirige avec implication, mais sans se presser, en adoptant des tempi larges et posés, et usant sans complexe du rubato. Le premier mouvement est tendre, féerique et très détendu, alors que le Scherzo est un peu trop lisse et alangui. Le Ruhevoll, par contre est le grand moment de cette interprétation, très large mais pas trop appuyé, l’orchestre y fait montre d’un engagement total, et le chef allège les textures avec beaucoup de grâce et de raffinement. C’est la jeune soprano belge Ilse Eerens qui interprète le lied final Das Himmlische Leben. Son chant est puissant et joliment coloré, son expression espiègle, mais ses aigus, parfois forcés, sont moins célestes qu’espéré, ce qui n’amoindrit pas l’ovation que le nombreux public lui réserve aux saluts, en même temps qu’à l’orchestre au complet, et à son chef.

Marc Coppey se produira au prochain Festival Juventus qui se tiendra à Cambrai du 02 au 14 juillet.

Claire Marie Le Guay sera présente au douzième festival Musique et nature en Bauges qui se déroulera du 17 juillet au 22 août 2010.

Lecteurs, artistes, éditeurs, organisateurs de concerts, notre article vous a intéressé ?
Vous désirez lâ€â„¢insérer dans votre revue de presse ?

"Nous serons ravis de le voir mentionné sur votre site internet. Vous pouvez, sans autorisation préalable de notre part, en extraire de courtes citations, à la condition expresse quâ€â„¢un lien *fonctionnel* soit fait vers notre site.

En cas de citation sur un support papier, les noms de lâ€â„¢auteur et de notre site doivent être obligatoirement mentionnés.

Pour toute précision, nâ€â„¢hésitez pas à contacter notre rédaction : richard.letawe(at)classiqueinfo.com"

- Lille
- Nouveau Siècle
- 19 octobre 2007
- Ludwig Van Beethoven (1770-1827), Concerto pour piano, violon, violoncelle et orchestre en Ut majeur Op.56
- Gustav Mahler (1860-1911), Symphonie n°4
- Claire-Marie Le Guay, piano ; Olivier Charlier, violon ; Marc Coppey, violoncelle
- Ilse Eerens, soprano
- Orchestre National de Lille
- Jean-Claude Casadesus, direction






Accueil | Contact | Plan du site | | icone statistiques visites | info visites 810797

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Musique symphonique   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.16 + AHUNTSIC

Creative Commons License