ClassiqueInfo.com




Le dernier ballet de Pina Bausch au Théâtre de la Ville

mercredi 6 juillet 2011 par Hermine Ferrand
JPEG - 41.6 ko
© Ursula Kaufmann

Le Théâtre de la Ville présente la dernière pièce de la chorégraphe récemment décédée, …Como el musguito en la piedra, ay si, si, si… . Evocation du Chili, cette pièce est pleine de vie mais souffre de longueurs.

Indéniablement l’événement mondain de cette fin de saison, la dernière pièce de Pina est présentée à Paris deux ans après sa création à Wuppertal, et deux ans après le décès de la chorégraphe survenu brutalement quelques jours après la première allemande. Le Théâtre de la Ville avait pour habitude de programmer un ballet du Tanztheater de Wuppertal chaque année en fin de saison, c’est donc ici la dernière fois qu’un inédit est proposé. L’émotion s’impose.

JPEG - 51.3 ko
© Anja Beutler

La chorégraphe a conçu son ballet au Chili. L’ambition affichée est d’en recréer le climat, l’état d’esprit des chiliens et l’ombre de la dictature de Pinochet. D’où l’utilisation, pour la musique d’accompagnement, d’artistes du cru (notamment, Victor Jara, musicien-martyre de la dictature qui sera condamné à avoir les mains coupées). A partir de là, libre à chacun de reconnaître dans chaque numéro tel ou tel aspect des heures sombres du pays ou de la joie de vivre locale dans cet univers lumineux et fleuri. Sur un plateau blanc qui se fissure et se resserre au fil des numéros, les danseurs de la compagnie exposent la fameuse esthétique bauschienne : femmes aux cheveux libres dans des robes lâches, hommes en noir leur servant de faire valoir. Sur près de trois heures s’enchaînent saynètes et solos, drôles ou plus hermétiques. Les artistes entrent d’un côté et sortent de l’autre, les scènes sont juxtaposées sans véritable articulation ni mise-en-scène. C’est là le point faible du spectacle, qui déroutera les moins rodés au genre. Si le langage utilisé se veut universel, l’ensemble aurait gagné à être élagué, afin de souligner les numéros les plus originaux.

JPEG - 67 ko
© Philippe Jochen

Ici, la chorégraphe se concentre sans doute un peu plus sur la danse que dans ses pièces précédentes, plus théâtrales. Beaucoup de jeunes danseurs charismatiques sont venus récemment renforcer les effectifs. Il appartient désormais à Dominique Mercy, ancien danseur et aujourd’hui codirecteur artistique du Tanztheater de Wuppertal, de continuer à faire vivre la compagnie, maintenant que la créatrice n’est plus.

Lecteurs, artistes, éditeurs, organisateurs de concerts, notre article vous a intéressé ?
Vous désirez lâ€â„¢insérer dans votre revue de presse ?

"Nous serons ravis de le voir mentionné sur votre site internet. Vous pouvez, sans autorisation préalable de notre part, en extraire de courtes citations, à la condition expresse quâ€â„¢un lien *fonctionnel* soit fait vers notre site.

En cas de citation sur un support papier, les noms de lâ€â„¢auteur et de notre site doivent être obligatoirement mentionnés.

Pour toute précision, nâ€â„¢hésitez pas à contacter notre rédaction : richard.letawe(at)classiqueinfo.com"

- Paris
- Théâtre de la Ville
- 22 juin 2011
- Tanztheater Wuppertal
- Pina Bausch, chorégraphie et mise-en-scène
- Peter Pabst, décor et projection vidéo
- Marion Cito, costumes ; Matthias Burkert, Andreas Eisenschneide, collaboration musicale ; Marion Cito, Daphnis Kokkinos, Robert Sturm, collaboration ; Joanna Surowiec, assistante décor ; Svea Kossack, assistante costumes
- Cecilia, Congreso, Rodrigo Covacevich, Victor Jara, Magdalena Matthey, Mecánica Popular, Violeta Parra, Chico Trujillo, Mauricio Vivencio, The Alexander Balanescu Quartett, Bonobo, Cinematic Orchestra, Count Basic, Carl Craig & Moritz von Oswald, Matthew Herbert, Kruder & Dorfmeister, Jean Pierre Magnet, Russel Mills, Daniel Melingo, Madeleine Peyroux, David Sylvian, Amon Tobin, Manuel Wandji, Bugge Wesseltoft, Alexander Zekke, musique
- avec Pablo Aran Gimeno, Rainer Behr, Damiano Ottavio Bigi,Aleš Čuček, Clémentine Deluy, Silvia Farias Heredia, Ditta Miranda Jasjfi, Nayoung Kim, Eddie Martinez, Dominique Mercy, Thusnelda Mercy, Morena Nascimento, Jorge Puerta Armenta, Azusa Seyama, Fernando Suels Mendoza, Anna Wehsarg, Tsai-Chin Yu






Accueil | Contact | Plan du site | | icone statistiques visites | info visites 812897

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Danse   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.16 + AHUNTSIC

Creative Commons License