ClassiqueInfo.com




La poésie des Ballets Russes au Théâtre des Champs-Elysées

mercredi 6 avril 2011 par Hermine Ferrand
JPEG - 87.3 ko
Chopiniana
© Marc Haegeman

Il y a trois ans, Andris Liepa s’est donné pour mission de faire revivre le choc créé par les Ballets Russes de Diaghilev en recréant les décors, costumes et chorégraphies originaux. L’entreprise est une réussite et cette troisième édition regroupait trois ballets représentatifs de la diversité des chorégraphies de Fokine, servis par le ballet du Kremlin et des étoiles du Bolchoï.

Certes, les Ballets Russes de Diaghilev ne sont pas oubliés. Cependant, si Petrouchka ou Le Spectre de la Rose figurent au répertoire de nombreuses compagnies, il n’en va pas de même de toutes les chorégraphies de cette époque faste. C’est ici que le projet de la Fondation Maris Liepa prend son sens, en faisant découvrir chaque année le vaste répertoire de la compagnie de Diaghilev. En effet, à côté des ballets devenus des classiques (comme Petrouchka ou Les Sylphides), la programmation de Liepa propose des oeuvres moins connues, telles que Le Dieu Bleu en 2009, ou bien Les Danses polovtsiennes cette année. Les « classiques », quant à eux, sont restitués dans leur version première : les artistes Anna et Anatoli Nejny ont reconstitué les décors et costumes originaux. Ainsi, ce qui ressemble, dans son concept, à un travail d’historiens donne naissance à des reconstitutions pleines de charme, qui rappellent à quel point la grande aventure des Ballets Russes a été avant tout la réunion des plus grands artistes du moment : danseurs, chorégraphes, compositeurs mais aussi décorateurs et costumiers.

JPEG - 62 ko
Chopiniana
© Marc Haegeman

La scène du Théâtre des Champs-Elysées (où nombre des ballets de la compagnie furent créés), aux dimensions humaines, contribue également à rendre l’atmosphère chaleureuse des ballets. L’harmonie première est ainsi retrouvée, et cela est particulièrement visible dans Les Sylphides (ballet également appelé Chopiniana). La pièce est un hommage au ballet romantique et ici, le décor original d’Alexandre Benois, représentant un cimetière en noir et blanc, rend toute son aura au ballet. Les danseuses du Ballet du Kremlin servent cette pièce à merveille, avec une rigueur non dénuée de naturel.

JPEG - 112 ko
Petrouchka
© Emmanuel Donny

La reconstitution de Petrouchka est tout aussi réussie grâce à d’excellents interprètes principaux. Le trio des marionnettes est irrésistible et leurs aventures sont très lisibles : la ballerine d’Alexandra Timofeïeva est remarquable dans la précision de ses gestes. L’ancienne Etoile du Bolshoï Vladimir Derevianko offre sa maturité au rôle de Petrouchka. Il n’a ajouté le rôle à son répertoire que récemment, avec un bonheur certain et un plaisir non dissimulé. Le trio est complet avec le Maure de Kirill Ermolenko, furieux comme il se doit.

JPEG - 70.1 ko
Petrouchka
© Emmanuel Donny

Plus rarement représentées, Les Danses Polovtsiennes nous font changer radicalement d’univers. Dansée sur le célèbre extrait de l’opéra Le Prince Igor de Borodine, l’ambitieuse oeuvre était « le meilleur ballet du monde », selon Edouard Lalo. Malheureusement, nous serons ici privés du soliste principal Mikhaïl Lobukhin, blessé à la dernière minute, le ballet y perdant sans doute en verve. Le danseur fut remplacé au pied levé par Sergueï Kononenko, danseur du Mariinski au physique de héros, en adéquation avec ce que l’on peut attendre pour ce rôle, mais dont on espérait davantage de fougue dans la danse. A ses côtés, Ilze Liepa est en revanche dans son élément dans son rôle de Polovtsienne, où son charisme très particulier fait merveille. Sans être totalement enthousiasmant, le ballet est de haut niveau, et l’on remarque dans les passages réservés au danseur les sauts « héroïques » qui seront la marque de fabrique, 50 ans plus tard, des grands ballets soviétiques.

JPEG - 92.1 ko
Danses Polovtsiennes
© Emmanuel Donny

Rendez-vous en 2012 pour la prochaine édition des Saisons Russes du XXIème siècle, qui aura lieu fin juin ou début juillet avec, a priori, les re-créations de Cléopâtre (Ilse Liepa devrait interpréter le rôle-titre), du Spectre de la Rose (avec Svetlana Lunkina et Nicolaï Tsiskaridzé) et de L’Oiseau de feu.

Lecteurs, artistes, éditeurs, organisateurs de concerts, notre article vous a intéressé ?
Vous désirez lâ€â„¢insérer dans votre revue de presse ?

"Nous serons ravis de le voir mentionné sur votre site internet. Vous pouvez, sans autorisation préalable de notre part, en extraire de courtes citations, à la condition expresse quâ€â„¢un lien *fonctionnel* soit fait vers notre site.

En cas de citation sur un support papier, les noms de lâ€â„¢auteur et de notre site doivent être obligatoirement mentionnés.

Pour toute précision, nâ€â„¢hésitez pas à contacter notre rédaction : richard.letawe(at)classiqueinfo.com"

- Paris
- Théâtre des Champs-Elysées
- 31 mars 2011
- Igor Stravinsky (1882-1971), Petrouchka
- Michel Fokine, chorégraphie ; Anna et Anatoly Nezhny, décors et costumes (d’après Alexandre Benois)
- Vladimir Derevianko, Petrouchka ; Alexandra Timofeïeva, La Ballerine ; Kirill Ermolenko, Le Maure ; Iouri Biélooussov, Le Mage ; Maxime Afanassiev, Le Diable ; Alia Khassenova, la première danseuse ; Valeria Pobedinskaïa, La deuxième danseuse ; Ekaterina Khristoforova, la nourrice ; Igor Pivorovitch, le cocher ; Evgueny Korolev, Roman Volodtchenkov ; Maxime Afanassiev, Maxime Sabitov, les garçons
- Frédéric Chopin (1810-1849), Les Sylphides
- Michel Fokine, chorégraphie ; Anna Nezhnaya décors et costumes (d’après Alexandre Benois)
- Nikolaï Tsiskaridzé, le jeune homme ; Marianna Rijkina, prélude et septième valse ; Alexandra Timofeïeva et Angelina Vorontseva, la mazurka ; Natalia Balakhnitcheva, onzième valse
- Alexandre Borodine (1833-1887), Les Danses polovtsiennes
- Michel Fokine, chorégraphie ; Anna Nezhnaya, décors et costumes (d’après Nicolas Roerich)
- Sergueï Kononenko, un Polovtsien ; Ilze Liepa, une Polovtsienne
- Corps de ballet du Ballet du Kremlin.
- Andris Liepa, AndreÏ Petrov, direction artistique






Accueil | Contact | Plan du site | | icone statistiques visites | info visites 837886

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Danse   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.16 + AHUNTSIC

Creative Commons License