ClassiqueInfo.com




Hilary Hahn sublime l’intensité de Tchaïkovski, accompagnée de l’ONL et Leonard Slatkin

mardi 18 janvier 2011 par Patrick Manage
JPEG - 109.7 ko
Hilary Hahn
© Peter Miller

Les attentes sont grandes ce soir à l’Auditorium. Avec la sortie de
son dernier disque dans lequel se trouve son enregistrement du
concerto pour violon de Tchaïkovski, et toute la médiatisation que l’on connaît, Hilary Hahn se doit d’être à la hauteur des attentes. Leonard Slatkin, lui, prendra dès la saison prochaine la direction musicale de
l’Orchestre national de Lyon : il a tout intérêt de convaincre le public de l’orchestre ; ce dernier qui quant à lui, n’entend pas tous les jours des
solistes d’une telle réputation, même si c’est le cas de plus en plus
souvent.

Le Corsaire de Berlioz est tout à fait à propos pour ouvrir ce
concert. Pleine de fougue, cette courte pièce donne le ton pour la
suite ; les choix du chef sont excellents, pour souligner
le caractère brillant et triomphal de l’œuvre ; l’orchestre prend une
place tout à fait joyeuse et éclatante.

Vient l’heure tant attendue de la grande affiche du concert,
Tchaïkovski. Hilary Hahn avait fixé la barre très haut lors de son
dernier passage à Lyon il y a deux ans (à l’Auditorium, mais en
récital, en sonate avec Valentina Lisitsa) : le public était resté sur
sa faim après plus de deux heures de concert et de nombreux rappels.
Ce soir, dès ses premières notes, la violoniste nous met dans
le ton et exprime toute la force que Tchaïkovski aurait pu imaginer.
La densité du son, l’intensité des phrasés sont exceptionnels, les notes et la musique prennent ainsi tout leur sens. Tout semble découler parfaitement, les phrases les unes après les autres. Les couleurs et les reliefs qu’elle fait entendre son absolument magiques, à littéralement mettre des frissons. Tout semble contrôlé, et pourtant rien n’est laborieux. La musique est tellement touchante que le public explose déjà d’applaudissements à la fin du premier mouvement, comme sans pouvoir se retenir ; tout le reste du concerto est ensuite de la même teneur. En
revanche, à côté d’elle, l’orchestre semble manquer un peu d’éclat par
moments ; on regrette parfois de ne pas y entendre plus de répondant à côté de la densité de jeu d’Hilary Hahn, encore une fois réellement
touchant.

Assurément, le public est conquis par l’interprétation du concerto ;
en réalité il semble difficile d’enchaîner une seconde partie après
cela, et le public reste un peu dans le rêve de ce qu’il a pu entendre
auparavant. Ainsi, retenir l’attention dans la Symphonie n°1 de Brahms en seconde partie est plutôt laborieux, et, après une bonne entame de la
symphonie, on sent quelques longueurs dans les second et troisième
mouvements. On se raccroche au finale, qui regagne
légèrement en inspiration et en éclat.

La direction de Leonard Slatkin est très précise et maîtrisée, et on sent
réellement que l’orchestre progessera nettement avec lui dans un travail
suivi. On attend avec impatience la sortie du programme de la saison
prochaine, pour voir ce qu’il projette comme fil de travail pour cette
première année !

Lecteurs, artistes, éditeurs, organisateurs de concerts, notre article vous a intéressé ?
Vous désirez lâ€â„¢insérer dans votre revue de presse ?

"Nous serons ravis de le voir mentionné sur votre site internet. Vous pouvez, sans autorisation préalable de notre part, en extraire de courtes citations, à la condition expresse quâ€â„¢un lien *fonctionnel* soit fait vers notre site.

En cas de citation sur un support papier, les noms de lâ€â„¢auteur et de notre site doivent être obligatoirement mentionnés.

Pour toute précision, nâ€â„¢hésitez pas à contacter notre rédaction : richard.letawe(at)classiqueinfo.com"

- Lyon
- Auditorium
- 07 janvier 2011
- Hector Berlioz (1803-1869), Ouverture Le Corsaire Op.21
- Piotr Ilyitch Tchaïkovski (1840-1893), Concerto pour violon en Ré majeur Op.35
- Johannes Brahms (1833-1897), Symphonie n°1 en ut mineur Op.68
- Hilary Hahn, violon
- Orchestre National de Lyon
- Leonard Slatkin, direction






Accueil | Contact | Plan du site | | icone statistiques visites | info visites 829578

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Musique symphonique   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.16 + AHUNTSIC

Creative Commons License