ClassiqueInfo.com




Festival d’Arques-la-Bataille : création et exigence

dimanche 28 août 2011 par La rédaction
JPEG - 17.1 ko
Orgue de l’église Notre-Dame
©Jean Decaux

C’est en 1997 que l’Académie Bach d’Arques-la-Bataille, dans la région dieppoise, fut créée, avec un triple axe artistique : l’animation d’un festival qui se tiendrait durant la dernière semaine du mois d’août, l’éclosion de jeunes talents et l’insertion d’une action artistique dans l’environnement local. Quatorze années plus tard, on peut dire que ces objectifs ont été formidablement atteints. Faut-il rappeler que, du Poème Harmonique à Céline Frisch, de Café Zimmermann à Benjamin Alard, d’Hélène Schmitt à Benjamin Lazar, bon nombre des grands talents de l’interprétation du répertoire baroque firent leurs premiers pas du côté d’Arques !

La quatorzième édition du festival, qui se déroule du 24 au 27 août, ne dérogera pas aux lignes directrices que Jean-Paul Combet a mises en place : bon nombre de nouveaux programmes, un niveau d’exigence hors pair, le mariage entre répertoires et lieux, ainsi que la volonté de rappeler le lien étroit que ces musiques écrites entre 1600 et 1750 s’inscrivaient dans un contexte vivant, fort éloigné du musée dans lequel d’autres institutions voudraient enfermer le répertoire baroque.

Chaque soirée donnera l’occasion d’aborder deux versants de ce répertoire ancien. Ainsi, le 24, en l’église d’Arques, épicentre du festival, la musique sacrée pour les orphelinats de Venise (Cris de Paris) précèdera un programme original consacré à la musique des XIVème et XVème siècles (Musiciens de Saint-Julien de François Lazarévitch). Jeudi 25, c’est à Varengeville sur mer que se produiront les Witches dans un programme consacré à la musique irlandaise ancienne et traditionnelle (église), puis Arnaud Marzorati et Massimo Moscardo dans un programme de mélodies romantiques (magnifique Bois des Moutiers). Vendredi soir, retour en l’église d’Arques pour un double concert de la Capella de la Torre (musique de la Renaissance espagnole) et des Basses réunies (Fantaisies pour cordes de Purcell). Et samedi 27 en soirée, toujours en l’église d’Arques, pas moins que le Messie de Haendel pour le Collegium 1704 de Vaclav Luks, puis une veillée autour de l’œuvre de Quevedo par les deux Benjamin, Lazar et Alard.

Mais le festival d’Arques n’est pas que vespéral. Chaque jour, un concert d’orgue sera donné en l’église d’Arques à 11 heures autour de la thématique de l’influence que Bach a pu exercer sur Mendelssohn, Boëly et Brahms. Enfin, vendredi 26 et samedi 27, en l’église de Colmesnil-Manneville, Bruno Cocset, tout d’abord avec Bertrand Cuiller, puis avec Richard Myron et Maude Gratton, régalera les spectateurs avec des programmes consacrés respectivement à Tomkins et Geminiani.

Bel éloge du quotidien, pour reprendre la juste expression employée par Jean-Paul Combet.

Information sur le site de l’Académie.

Lecteurs, artistes, éditeurs, organisateurs de concerts, notre article vous a intéressé ?
Vous désirez lâ€â„¢insérer dans votre revue de presse ?

"Nous serons ravis de le voir mentionné sur votre site internet. Vous pouvez, sans autorisation préalable de notre part, en extraire de courtes citations, à la condition expresse quâ€â„¢un lien *fonctionnel* soit fait vers notre site.

En cas de citation sur un support papier, les noms de lâ€â„¢auteur et de notre site doivent être obligatoirement mentionnés.

Pour toute précision, nâ€â„¢hésitez pas à contacter notre rédaction : richard.letawe(at)classiqueinfo.com"






Accueil | Contact | Plan du site | | icone statistiques visites | info visites 831424

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Annonces   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.16 + AHUNTSIC

Creative Commons License