ClassiqueInfo.com



Festival Nuits romanes en Poitou : soirée d’ouverture

samedi 17 juillet 2010 par Hélène Biard
JPEG - 26.7 ko
Eglise Saint-Hilaire
DR

Pour la sixième année consécutive la Région Poitou-Charentes organise le festival « Nuits Romanes ». Ce festival met en valeur les nombreux sites romans de la région avec une série de soixante-dix spectacles (musiques, théâtre, arts du cirque...) qui se déroulent devant ou dans les monuments. Ces spectacles sont suivis ou accompagnés d’une mise en lumière des sites.

La soirée d’ouverture se déroulait à Melle. C’est Christophe Blugeon, le directeur artistique des Soirées lyriques de Sanxay, qui était aux commandes, et plaçait donc cette soirée sous le signe de l’opéra. Il avait invité Sarah Vaysset et Isabelle Druet, révélation lyrique des dernières Victoires de la musique classique, à animer cette soirée melloise. Le concert a également été un heureux mélanges des genres avec deux interventions de l’ensemble Ars Nova qui interpréta avec goût de très beaux tangos.

La soirée permet aussi de découvrir la musique instrumentale de Rossini avec la très belle Sonate en do majeur interprétée ici par un quatuor issu de l’Orchestre Poitou-Charentes. Toujours dans la partie instrumentale de la soirée, le quatuor à cordes Op.77 n°1 de Haydn est joué ici par le Quatuor Edding, issu de l’Orchestre des Champs-Elysées. L’interprétation est solide et la complicité des instrumentistes, comme c’était le cas avec le quatuor précédent dans Rossini, est évidente. Cependant, Isabelle Druet qui succède à ce charmant quatuor avec la fameuse « Habanera » de Carmen déçoit : la jeune mezzo qui fait pourtant preuve d’une belle musicalité semble peu à son aise dans les graves et dans les médiums. Sa forte personnalité n’apparaît vraiment que dans son interprétation de « Una voce poco fa » extrait du Barbier de Séville où elle sort sans aucun effort des aigus flamboyants.

JPEG - 20.5 ko
Eglise Saint-Hilaire
DR

En revanche, Sarah Vaysset, invitée régulièrement aux Soirées lyriques de Sanxay donne à entendre une très belle interprétation de « O mio babbino caro » de Puccini ; la jeune soprano qui a fait en décembre dernier ses débuts à la Scala de Milan [1] séduit d’emblée. Dans les duos, de Lakmé, des Contes d’Hoffmann, et dans le célèbre duo des chats de Rossini, c’est elle qui prend sans surprise l’ascendant sur sa collègue qui semble à la peine. Seule l’interprétation du duo des chats nous semble trop scolaire ; la volonté de « faire toutes les notes » prend le pas sur le jeu scénique, ce qui est quelque peu dommageable pour l’une comme pour l’autre, mais dans « Je suis la veuve d’un colonel », Sarah Vaysset peut s’exprimer librement.

Les Choeurs des soirée lyriques de Sanxay qui accompagnent les deux artistes sont mis à l’honneur à deux reprises, dans le fameux « choeur des esclaves » de Nabucco et dans « Noi siamo zingarelle ».de La Traviata. Si l’ensemble est de très belle tenue, les répliques des solistes dans La Traviata manquent singulièrement de chaleur. Pour compléter le programme, l’ensemble Ars Nova nous donne à entendre des tangos de toute beauté tant dans les parties instrumentales que dans les parties vocales, superbement chantées par Isa Lagarde.

Malgré les imperfections, nous avons dans l’ensemble assisté à un concert de qualité, qui ouvre la porte à un festival plein de très belles surprises.

Lecteurs, artistes, éditeurs, organisateurs de concerts, notre article vous a intéressé ?
Vous désirez l’insérer dans votre revue de presse ?

"Nous serons ravis de le voir mentionné sur votre site internet. Vous pouvez, sans autorisation préalable de notre part, en extraire de courtes citations, à la condition expresse qu’un lien *fonctionnel* soit fait vers notre site.

En cas de citation sur un support papier, les noms de l’auteur et de notre site doivent être obligatoirement mentionnés.

Pour toute précision, n’hésitez pas à contacter notre rédaction : richard.letawe(at)classiqueinfo.com"

- Melle - Eglise Saint Hilaire - 03 Juillet 2010 - Gioacchino Rossini (1792-1868), Sonate n°3 en Do Majeur ; Una voce poco fa (Il barbiere di Siviglia) ; Duo des chats - Georges Bizet (1838-1875), Habanera (Carmen) - Giacomo Puccini (1858-1924), O mio babbino caro (Gianni Schicchi) - Giuseppe Verdi (1813-1901), Va pensiero (Nabucco) ; Noi siamo zingarelle... Di Madride noi siamo matadori (La Traviata) - Léo Delibes (1836-1891), Viens Malika (Lakmé) - Joseph Haydn (1732-1809), Quatuor à cordes op.77 n°1 - Jacques Offenbach (1819-1880), Je suis veuve d’un colonel (La vie Parisienne) ; Belle nuit, ô nuit d’amour (Les contes d’Hoffmann) - Alfredo Gobbi (1912-1965), A Orlando Goni (tango traditionnel ; arrangements de Gabriel Sivak) - Julien Plaza : Nocturna (tango traditionnel ; arrageemnts de Gabriel Sivak) - Kurt Weill (1900 1950), Youkali (arrangements de Bernard cavanna) - Astor Piazzola (1921 1992), Oblivon (arrangements de Gabriel Sivak) ; Libertango (arrangements de Gabriel Sivak) - Gabriel Sivak (1979 -), Motivo de ausencia - Isabelle Druet, Mezzo Soprano - Sarah Vaysset, Soprano - Erika Guiomar, piano - Choeur des soirées lyriques de Sanxay. Chef de chœur, Claire Mille - Orchestre Poitou Charentes (quatuor à cordes composé de Claire Rapin et Annie Bertrand, violons ; Jean Michel Groud, violoncelle ; Benoit Richard, contrebasse) - Orchestre des Champs Elysées (quatuor à cordes compsé de Caroline Bayet et Baptiste Lopez, violons ; Paul de Clerk, alto ; Ageet Zweistra, violoncelle)
- Ensemble instrumental Ars Nova (Isa lagarde, chant ; Catherine Jacquet, violon ; Isabelle Verrier, violoncelle ; Stéphane Puc, accordéon)

[1] Frasquita dans Carmen sous la direction de Daniel Barenboïm











Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 803753

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Musique d’ensemble   ?    |    Les sites syndiqués OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.8 + AHUNTSIC

Creative Commons License