ClassiqueInfo.com




Besançon 2011 : Du soporifique à l’euphorique

vendredi 7 octobre 2011 par Nicolas Mesnier-Nature

On subodorait l’originalité, eu égard au sous-titre du programme : « concert animé et fantaisiste ». Et puis il y avait Shirley et Dino dans la mise en scène. Et puis, l’exhumation d’une partition créée en 1829, ballet-pantomime à l’origine, ne peut qu’intéresser un public curieux avide de nouveautés. Le Brussels Philharmonic, aux effectifs quelque peu réduits et sur scène, la direction énergique d’Hervé Niquet, suffisaient pour espérer une qualité musicale certaine.

D’entrée de jeu, première surprise : Hervé Niquet s’adresse au public pour expliquer avec humour comment il a recruté les danseurs. Gros éclats de rire. On croit que cela s’arrêtera là. Mais après l’introduction musicale, nous comprenons de par les interventions de Dino, en habit renaissance avec chapeau à plume et grimoire sous le bras, que rien ne se passera de manière classique. Comme nous le subodorions, chorégraphies alternent avec pantomimes, danses avec discours, la musique passant à l’arrière-plan tant notre attention est accaparée par les cinq danseurs et les deux comiques.

JPEG - 97.2 ko
© Yves Petit

Car ce que nous proposent Shriley et Dino, c’est une vision burlesque totalement fantaisiste d’un conte universel que tout le monde connaît, sur une musique qui ne l’est pas et ne brille pas par son originalité. Imaginait-on passer presque deux heures sur la partition d’Hérold avec tout l’attirail des ballets romantiques usés jusqu’à la corde ? Non, car on ne retiendra rien de cette musique de remplissage très loin des goûts actuels et qu’on n’écoutera qu’une fois comme nous le dit malicieusement Hervé Niquet dès le début, comme un témoignage d’une époque révolue, qui a vu se succéder bien d’autres chefs-d’œuvre dansés.

Ainsi donc, cinq danseurs se lancent dans une parodie poétique du ballet classique sur le proscenium : gestes et déplacements codifiés servent de matériaux de base à une extrapolation technique – tout est outré dans le jeu des excellents danseurs - nous faisant, par l’absurde, basculer d’un univers à un autre. L’insignifiance de la musique ne fait que mettre en valeur l’imagination débridée des chorégraphes dont le propos est bien d’illustrer de cette manière les travers de notre société actuelle et de son mode de vie.

JPEG - 88.2 ko
© Yves Petit

Les mimes, les déguisements, les récitations, tout foisonne d’humour et de bons mots, dénués de vulgarité. L’orchestre même participera quelquefois, il s’endort un moment comme la Belle, puis se réveillera sous promesse d’augmentation ! Sous la direction de Dino, le public chantera « hibou, coucou » avec plaisir dans un immense fou-rire général. Une très grande réussite de détente qui demande beaucoup de travail et de professionnalisme.

Il s’agissait bien d’une première ce soir à Besançon, dans tous les sens du terme !

Lecteurs, artistes, éditeurs, organisateurs de concerts, notre article vous a intéressé ?
Vous désirez lâ€â„¢insérer dans votre revue de presse ?

"Nous serons ravis de le voir mentionné sur votre site internet. Vous pouvez, sans autorisation préalable de notre part, en extraire de courtes citations, à la condition expresse quâ€â„¢un lien *fonctionnel* soit fait vers notre site.

En cas de citation sur un support papier, les noms de lâ€â„¢auteur et de notre site doivent être obligatoirement mentionnés.

Pour toute précision, nâ€â„¢hésitez pas à contacter notre rédaction : richard.letawe(at)classiqueinfo.com"

- Besançon
- Théâtre Musical
- 28 septembre 2011
- Louis Ferdinand Hérold (1791-1833), La belle au bois dormant
- Mise en scène et scénographie, Corinne et Gilles Benizio alias Shirley et Dino ; Assistante à la mise en scène, Christine Rochard ; Chorégraphie, Philippe Lafeuille
- Arnaud Boursain, Anthony Couroyer, Philippe Lafeuille, Vivien Letarnec, Alexis Ochin, danse
- Brussels Philharmonic
- Hervé Niquet, direction






Accueil | Contact | Plan du site | | icone statistiques visites | info visites 837445

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Danse   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.16 + AHUNTSIC

Creative Commons License