ClassiqueInfo.com




De la comédie musicale à Bordeaux

mercredi 28 avril 2010 par Olivier Lalorette
JPEG - 45.7 ko
© Nilz Böhme

Ce début de mois d’avril voyait le passage à Bordeaux, après de nombreuses autres villes, de la production du cinquantième anniversaire de la création de la plus célèbre des œuvres de Leonard Bernstein : West Side Story.

La popularité de l’œuvre ne s’est jamais démentie depuis sa création à Broadway en 1957, mais c’est surtout grâce à son adaptation au grand écran quatre ans plus tard que l’œuvre doit d’avoir largement dépassé les frontières du public habituel de l’opéra. L’élargissement du public, voilà qui explique bien que l’Opéra National de Bordeaux ait du ajouter des représentations à celles prévues initialement.

L’histoire est une adaptation très libre de Roméo et Juliette, dans le New-York des années cinquante. Deux bandes d’adolescents, les Sharks et les Jets s’affrontent pour le contrôle de leur quartier. Tony et Maria bien qu’appartenant aux deux camps opposés, tombent amoureux l’un de l’autre. La rivalité extrême de leurs deux bandes aura hélas raison de leur idylle.

JPEG - 35.7 ko
© Nilz Böhme

Opéra ou comédie musicale ? Si la question peut encore se poser, c’est qu’en 1986, Bernstein a enregistré l’œuvre en studio avec des stars du répertoire lyrique (Kiri Te Kanawa, José Carréras, Tatiana Troyanos et Marilyn Horne). Cette soirée tranche au contraire du côté de la comédie musicale aussi bien du côté des chanteurs (d’authentiques chanteurs de musical), que du côté de la fosse (présence d’une sonorisation …). Dans ces conditions, on peut se dire que le public, venu en nombre, n’est pas exactement le même que le reste de l’année – ce qui ne peut être qu’une bonne chose. Reste néanmoins que si l’on est un peu trop attaché aux codes de l’opéra, on pourra être relativement frustré.

Sur scène ce sont les chorégraphies originales de Jérôme Robbins qui sont reprises, mais dans un décor et une mise en scène renouvelée par Joey Mc Kneely. Des couleurs vives, des lumières très présentes et bien agencées, des décors très réussis et le vif enchainement des ballets apportent un vrai plaisir visuel.

JPEG - 53 ko
© Nilz Böhme

Malgré les limites liées à la technique vocale, le couple d’amoureux incarné par Scott Sussman et Sofia Escobar, s’avère fonctionner parfaitement. Les parties chorégraphiées montrent deux artistes complets.
L’orchestre, dirigé par Donald Chan se montre efficace mais sans grande subtilité. Est-ce du à la présence d’une sonorisation ?

Il est en tout cas une évidence : les amateurs de comédies musicales sont ce soir comblés.

Lecteurs, artistes, éditeurs, organisateurs de concerts, notre article vous a intéressé ?
Vous désirez lâ€â„¢insérer dans votre revue de presse ?

"Nous serons ravis de le voir mentionné sur votre site internet. Vous pouvez, sans autorisation préalable de notre part, en extraire de courtes citations, à la condition expresse quâ€â„¢un lien *fonctionnel* soit fait vers notre site.

En cas de citation sur un support papier, les noms de lâ€â„¢auteur et de notre site doivent être obligatoirement mentionnés.

Pour toute précision, nâ€â„¢hésitez pas à contacter notre rédaction : richard.letawe(at)classiqueinfo.com"

- Bordeaux
- Grand Théâtre
- 04 avril 2010
- Leonard Bernstein (1918-1990), West Side Story
- Mise en scène et chorégraphie : Joey McKneely ; Décors, Paul Gallis ; Costumes, Renate Schmitzer ; Lumières, Peter Halbsgut
- Tony, Scott Sussman ; Maria, Sofia Escobar
- Musiciens de l’Orchestre National Bordeaux Aquitaine et du West Side Story Orchestra
- Donald Chan, direction






Accueil | Contact | Plan du site | | icone statistiques visites | info visites 824667

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Opéra   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.16 + AHUNTSIC

Creative Commons License