ClassiqueInfo.com



Cycle Mahler belge : La Symphonie n°2 par Jaap van Zweden

mardi 9 février 2010 par Richard Letawe
JPEG - 36 ko
Jaap van Zweden
© Bert Hulselmans

Deux semaines après une décevante Symphonie n°3 par l’ONB, c’est la Symphonie « Résurrection » qui poursuivait le cycle Mahler belge, jouée par la Philharmonie Royale des Flandres sous la direction de Jaap van Zweden, son chef depuis deux ans. Un concert que nous entendons à Anvers, Salle Reine Elisabeth.

Les affinités de Jaap Van Zweden avec l’univers mahlérien ont déjà été avantageusement mentionnées sur Classiqueinfo. Cette Symphonie « Résurrection » le confirme, ce chef maîtrise ce langage, et arrive à créer un univers sonore tout à fait adapté à cette colossale symphonie.

L’épopée sonore que constitue le premier mouvement est construite patiemment par le chef, qui détaille des épisodes avec soin, joue puissamment sur les contrastes, mais accorde aussi une attention toute particulière à l’équilibre des masses et à la clarté des lignes. Après quelques hésitations au début du mouvement, l’orchestre donne rapidement pleine satisfaction, le mordant des cordes étant très appréciable, tout comme la belle tenue des cuivres. Le deuxième mouvement est un moment de pur bonheur, délicatement ourlé par le chef, dont le rubato raffiné et l’élégance des phrasés sont proprement délectables. Petit passage à vide ensuite, avec un troisième mouvement vivace et séduisant, mais manquant un peu d’ironie, et où l’orchestre sonne un peu épais, avec des bois pas toujours assez agiles.

La partie la plus délicate de ce concert est l’ « Urlicht », non à cause de la Philharmonie des Flandres, que Jaap van Zweden mène avec gravité, mais sans pathos inutile, mais bien à cause de la mezzo Birgit Remmert, dont le chant sans ampleur et sans ambition, correct, mais aux phrasés courts et à la respiration heurtée, est incapable de restituer la poésie et la grandeur du texte.

Le finale enfin, sans renier sa part spectaculaire, joue quand même plutôt sur la profondeur et le recueillement. Jaap van Zweden le structure de façon experte, lui donnant toute la cohérence et la continuité nécessaires. L’illumination se fait de façon progressive, avec une sérénité qui force le respect ; l’émotion est au paroxysme pour la magnifique intervention du chœur de Brno, renforcé par pour l’occasion par de jeunes choristes locaux. En nombre important, le chœur, admirable de précision et de fraîcheur, peut chanter sans avoir à forcer pour passer l’orchestre, et enchante par sa douceur et son naturel, de même que la soprano Camilla Tilling. L’orchestre, mis à part quelques accrocs très ponctuels, est robuste et homogène, avec une mention spéciale à décerner à des violons fermes et adroits, et à une équipe de cuivres en coulisses qui aurait largement mérité de prendre place parmi ses collègues au moment des saluts.

Ce concert merveilleux, qu’on a quitté sur un petit nuage, était donc largement à la hauteur des enjeux d’un cycle Mahler jusqu’ici passionnant. Prochaine étape à Bruxelles : le 18 février avec le Chant de la Terre par l’Orchestre de la Monnaie dirigé par Hartmut Haenchen.

Lecteurs, artistes, éditeurs, organisateurs de concerts, notre article vous a intéressé ?
Vous désirez l’insérer dans votre revue de presse ?

"Nous serons ravis de le voir mentionné sur votre site internet. Vous pouvez, sans autorisation préalable de notre part, en extraire de courtes citations, à la condition expresse qu’un lien *fonctionnel* soit fait vers notre site.

En cas de citation sur un support papier, les noms de l’auteur et de notre site doivent être obligatoirement mentionnés.

Pour toute précision, n’hésitez pas à contacter notre rédaction : richard.letawe(at)classiqueinfo.com"

- Anvers
- Koningin Elisabethzaal
- 22 janvier 2010
- Gustav Mahler (1860-1911), Symphonie n°2 en ut mineur « Résurrection »
- Camilla Tilling, soprano ; Birgit Remmert, mezzo-soprano
- KoorAcademie ; Chœur Philharmonique Tchèque de Brno
- de Filharmonie, Philharmonie Royale des Flandres
- Jaap van Zweden, direction











Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 803753

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Musique symphonique   ?    |    Les sites syndiqués OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.8 + AHUNTSIC

Creative Commons License