ClassiqueInfo.com




Concert hongrois à Savonlinna

mercredi 14 septembre 2011 par Karine Boulanger
JPEG - 62.8 ko
Gábor Bretz, Barbe Bleue
© Timo Seppäläinen

A côté des traditionnelles représentations lyriques, le festival de Savonlinna proposait aussi quelques concerts, parmi lesquels celui de ce soir, assuré par les forces de l’Opéra National de Hongrie.

Créé en 1923 afin de commémorer l’unification de Buda et Pest, le Psaume hongrois de Kodály est une œuvre peu donnée en concert (en dehors de la Hongrie) et pourtant d’une très grande puissance. Zoltán Kodály avait choisi d’utiliser la glose du Psaume 55 d’un poète et prédicateur hongrois du XVIe siècle, Mihály Kecskeméti Vég, dont le côté tragique et tourmenté pouvait refléter le climat difficile dans lequel évoluait la Hongrie au sortir de la première guerre mondiale.

Dans ce programme, les artistes invités par le festival de Savonlinna semblaient avoir retrouvé leurs marques, après un Don Carlo décevant lors de la soirée précédente. Les chœurs ont démontré leur excellence avec un chant nuancé et expressif. L’orchestre, discipliné, et très bien dirigé par Balázs Kocsár, rendait pleinement justice à la grandeur de la partition. Attila Fekete, dont la voix vaillante passait parfaitement l’orchestre, éprouvait toujours de légères incertitudes dans les aigus, et semblait plus à l’aise dans les parties exprimant la colère que dans l’expression de la prière de David. Une très belle découverte pour la grande majorité du public, servie par une exécution remarquable.

JPEG - 119.5 ko
© Timo Seppäläinen

Le concert se poursuivait avec une œuvre qui a conquis depuis longtemps les plus grandes salles internationales, que ce soit sur scène ou en concert, le Château de Barbe Bleue de Bartók. Là encore, on ne peut que louer la direction d’orchestre de Balázs Kocsár, jouant sur le mystère plutôt que sur la tension dramatique (première partie et ouverture très irréelle de la sixième porte), avant de privilégier la tension à partir de l’ouverture de la cinquième porte avec une entrée somptueuse et quelque peu massive des cuivres.

Le rôle de Judith, une fois n’est pas coutume, avait été confié à un soprano à la voix claire (Andrea Meláth), toute de douceur, insistant avec tendresse mais fermeté auprès de son mari, et dont les « kékszakállú » étaient articulés comme à mi chemin du reproche et de la séduction. Le côté séducteur du personnage était plus affirmé lors de l’ouverture de la sixième porte avec une sensualité nouvelle, tandis que la chanteuse laissait transparaître une légère peur lors de la cinquième porte. Andrea Meláth proposait ainsi un portrait attachant, peut-être moins somptueux vocalement que ce à quoi nous ont habitués certains grands mezzo, mais certainement plus marquant par sa fragilité et la féminité plus affirmée du personnage. Gábor Bretz campait un excellent Barbe-Bleue, mais peut-être moins inquiétant et autoritaire qu’on pourrait l’imaginer. Il ne semblait rentrer dans le jeu de Judith que malgré lui et observer les réactions de la jeune femme à distance, comme détaché.
Une très belle soirée entièrement dédiée à la Hongrie et faisant honneur à la réputation de l’Opéra de Budapest.

Lecteurs, artistes, éditeurs, organisateurs de concerts, notre article vous a intéressé ?
Vous désirez lâ€â„¢insérer dans votre revue de presse ?

"Nous serons ravis de le voir mentionné sur votre site internet. Vous pouvez, sans autorisation préalable de notre part, en extraire de courtes citations, à la condition expresse quâ€â„¢un lien *fonctionnel* soit fait vers notre site.

En cas de citation sur un support papier, les noms de lâ€â„¢auteur et de notre site doivent être obligatoirement mentionnés.

Pour toute précision, nâ€â„¢hésitez pas à contacter notre rédaction : richard.letawe(at)classiqueinfo.com"

- Savonlinna
- Forteresse d’Olavinlinna
- 24 juillet 2011
- Zoltán Kodály (1882-1967), Psaume hongrois, texte de Mihály Kecskeméti Vég, d’après le Psaume 55
- Attila Fekete, ténor
- Béla Bartók (1881-1945), le Château de Barbe-Bleue, livret de Béla Balázs d’après Charles Perrault
- Barbe-Bleue, Gábor Bretz ; Judith, Andrea Meláth
- Chœurs et orchestre de l’Opéra national de Hongrie
- Balázs Kocsár, direction






Accueil | Contact | Plan du site | | icone statistiques visites | info visites 828876

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Musique symphonique   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.16 + AHUNTSIC

Creative Commons License