ClassiqueInfo.com



Beethovenfest 2010

dimanche 5 septembre 2010 par La rédaction
JPEG - 59.6 ko
Statue de Beethoven à Bonn
DR

Festival héritier d’une histoire ancienne- les premières célébrations beethovéniennes ont eu lieu à Bonn en 1845- mais également manifestation relativement jeune puisque sa formule actuelle ne date que de 1999, la Beethovenfest, avec sa programmation variée et prestigieuse est le rendez-vous idéal pour faire la transition entre les festivals d’été et la saison régulière qui est en train de recommencer.

L’édition de cette année s’étendra sur quatre semaines bien remplies du 10 septembre au 09 octobre. 65 concerts principaux sont au programme, qui honoreront principalement trois compositeurs, Beethoven, Schumann et Peter Ruzicka.

Beethoven et Schumann seront réunis dans deux cycles parallèles de musique de chambre : les trois pour piano, violon et violoncelle dont on entendra l’intégrale de Schumann et plusieurs de Beethoven, qui seront joués par différentes formations : Sol Gabetta, Patricia Kopatchinskaja et Henri Sigfridssonn, ; par Kolja Blacher, Clemens Hagen et Kirill Gerstein ; par le Trio Parnassus et le Trio Techler, et pour terminer par Isabelle Faust, Jean-Guyen Queyras et Alexandre Melnikov. Toutes les sonates pour violon et piano de Beethoven seront quant à elles jouées en trois concerts successifs du 17 au 19 septembre par Franck Braley et Renaud Capuçon. Au cours de chacun de ces concerts, une œuvre de Jörg Widmann sera proposée en complément. Les sonates de Schumann auront pour interprètes Carolin Widmann et Denes Varjon le 05 octobre.

Les deux compositeurs seront également couplés lors des deux premiers concerts, tous deux joués par la Deutsche Kammerphilharmonie de Brême dirigée par Paavo Järvi. On y entendra l’ouverture Manfred et les Symphonies n°2 et 3 de Schumann, l’Ouverture des Créatures de Prométhée et Léonore III de Beethoven. Hélène Grimaud sera la soliste du concerto « L’Empereur » le 10 septembre, et Sol Gabetta celle du Concerto pour violoncelle de Schumann le lendemain. Schumann sera encore présent très souvent dans le reste de la programmation, avec en point d’orgue les Scènes de Faust données par Helmut Rilling, en concert-lecture le 20 septembre et en concert traditionnel le lendemain.

Peter Ruzicka sera présent à la fois comme chef et compositeur. Il dirigera le 15 septembre la Deutsche Kammerphilharmonie dans une programme original, confrontant la Symphonie Op.33 d’Anton Eberl, écrite trois ans après l’Eroïca, le Quatuor Op.95 de Beethoven dans l’arrangement pour orchestre à cordes de Mahler, et son propre Concerto pour violoncelle en première mondiale, avec la participation de Daniel Müller-Schott. Deux semaines plus tard, Ruzicka sera à la tête de la Staatskapelle Weimar pour son Ins offene pour cordes, et pour la Neuvième de Beethoven dans l’orchestration de Gustav Mahler. Ses compositions seront également jouées le 18 septembre : des lieder interprétés par Dietrich Henschel, et le lendemain Fragment et Erinnerung und vergessen son quatuor à cordes avec soprano, couplés au Quatuor n°3 de Schumann par le Quatuor Minguet.

Les orchestres invités seront nombreux : le Bayerisches Staatsorchester dirigé par Kent Nagano dans la Symphonie n°1 de Beethoven et la Septième de Bruckenr ; la Capella Andrea Barca d’Andras Schiff dans la Symphonie n°102 de Haydn et le Concerto pour piano n°3 de Beethoven ; la Staatskapelle de Dresde dans Beethoven encore : Cinquième symphonie et Concerto pour violon par Sergei Khachatryan, direction Colin Davis ; l’Orchestre national de France et son directeur Daniele Gatti dans la Symphonie n°5 de Mahler et les Kindertotenlieder avec Matthias Goerne ; le Kalngverwaltung d’Enoch zu Guttenberg dans la Missa in Angustiis de Haydn et Christ au Mont des Oliviers de Beethoven ; et les Bamberger Symphoniker dans la Symphonie « Eroïca », le Concerto pour deux pianos et Rendering de Berio.

Deux orchestres sud américains seront également de la partie, mais par l’Orchestre Simon Bolivar de Gustavo Dudamel, il s’agira d’une autre formation de jeunes vénézuélienne, l’Orchestre Teresa Carreno dirigé par Christian Vasquez dans l’Ouverture de Rienzi, la Symphonie n°5 de Beethoven et la Symphonie n°12 de Chostakovitch, et du Sinfonica Heliopolis, qui sera dirigé par Peter Gulke dans des pièces symphoniques de Schubert. Enfin, l’orchestre local, le Beethovenorchester de Bonn, qui sera conduit par Stefan Blunier le GMD de la ville dans l’Ouverture des Francs-Juges et la Grande Symphonie funèbre et triomphale de Berlioz et le Concerto n°1 de Chopin par Anti Sirrala. Le concert de clôture est dévolu à l’Academy-of-St.-Martin-In-The-Fields et à son chef Neville Marriner qui proposeront la Septième de Beethoven, le Concerto pour violon de Dvorak (soliste Veronika Eberle) et les Dances de Galanta.

En musique de chambre, signalons encore la participation du Quatuor Delian : Quatuor « la jeune fille et la mort » de Schubert et Crisantemi de Puccini, et de nombreux récitals, dont ceux de Piotr Anderszewski ou de Kit Armstrong. Et notons un concert précieux, celui de Menahem Pressler et d’Antonio Meneses dans les Sonates Op.102 de Beethoven et dans la Sonate pour violoncelle et piano de Chopin.

On trouvera le programme complet et tous les renseignements concernant la Beethovenfest sur le site du festival.

Lecteurs, artistes, éditeurs, organisateurs de concerts, notre article vous a intéressé ?
Vous désirez l’insérer dans votre revue de presse ?

"Nous serons ravis de le voir mentionné sur votre site internet. Vous pouvez, sans autorisation préalable de notre part, en extraire de courtes citations, à la condition expresse qu’un lien *fonctionnel* soit fait vers notre site.

En cas de citation sur un support papier, les noms de l’auteur et de notre site doivent être obligatoirement mentionnés.

Pour toute précision, n’hésitez pas à contacter notre rédaction : richard.letawe(at)classiqueinfo.com"











Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 805156

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Annonces   ?    |    Les sites syndiqués OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.8 + AHUNTSIC

Creative Commons License