ClassiqueInfo.com




Ali Baba de Cherubini, pour petits et grands

lundi 2 mai 2011 par Hermine Ferrand
JPEG - 55.5 ko
© Alain Kaiser

L’Athénée Théâtre Louis Jouvet présentait une production venue de l’Opéra du Rhin : Ali Baba ou les quarante voleurs, « spectacle pour enfants » inspiré de l’opéra éponyme de Luigi Cherubini. Les trois heures initiales que dure l’opéra ont été réduites à 1h20, durée plus adaptée aux enfants. Exit donc les airs décoratifs, et place aux scènes d’action. La solution est simple, mais un opéra (de Cherubini, qui plus est...) reste-t-il convaincant dans ces conditions ? Pas sûr, mais peu importe, puisque l’on passe tout de même un bon moment grâce à la qualité du spectacle.

Que faire d’un opéra oublié de Cherubini ? Le remanier et en faire un opéra pour enfants, voici la solution proposée par l’équipe de l’Opéra du Rhin, qui programme chaque saison un opéra destiné au jeune public. Cependant, en ce soir du 27 avril, la salle était surtout pleine d’adultes, venus se divertir et écouter cet opéra inconnu. La production est charmante : le décor unique, les costumes et les accessoires créent un univers exotique et atemporel.

JPEG - 77.8 ko
© Alain Kaiser

Plongés dans une sorte d’Orient de pacotille à la Benno Besson, les enfants comme les plus grands ne manqueront pas d’être ravis par le beau ciel étoilé, le gros crocodile ou la caverne scintillante. Toutefois, l’étroitesse de la scène gêne quelque peu la lisibilité de l’action. Il faut dire aussi que l’opéra, tel qu’il nous est présenté, enchaîne les péripéties sans temps mort, sans aria pour laisser le temps au spectateur d’assimiler l’action. Ou bien faut-il précisément avoir l’esprit vif d’un enfant pour saisir les noeuds de l’intrigue ! On regrettera donc que les airs aient été sacrifiés au profit des scènes d’action, pas particulièrement remarquables musicalement. De plus, l’ouverture paraît longuette, et les interludes également. On n’a donc au final pas vraiment entendu l’opéra de Cherubini, et pas vu un « opéra pour enfants » vraiment convaincant.

JPEG - 75.9 ko
© Alain Kaiser

Le spectacle est toutefois enlevé grâce aux jeunes chanteurs de l’Opéra Studio (cellule de formation lyrique de l’Opéra National du Rhin, comparable à l’Atelier Lyrique de l’Opéra de Paris). On soulignera en particulier l’Ours-Khan de Jean-Gabriel Saint-Martin, qui n’aura pas manqué d’impressionner les enfants avec son tonitruant Sésame, ouvre-toi !. La diction du chanteur est par ailleurs excellente, ce qui n’est malheureusement pas le cas de tous les chanteurs ; un système de surtitrage a par ailleurs été mis en place, ce qui est regrettable pour un spectacle à visée pédagogique. Du côté féminin, Eve-Maud Hubeaux est une amusante Morgiane et Emilie Brégeon campe une belle Délia. Signalons enfin les adorables quarante voleurs issus de la Maîtrise de l’Opéra du Rhin, au chant parfaitement précis, et l’ensemble orchestral du Conservatoire de Strasbourg, tout à fait satisfaisant.

Lecteurs, artistes, éditeurs, organisateurs de concerts, notre article vous a intéressé ?
Vous désirez lâ€â„¢insérer dans votre revue de presse ?

"Nous serons ravis de le voir mentionné sur votre site internet. Vous pouvez, sans autorisation préalable de notre part, en extraire de courtes citations, à la condition expresse quâ€â„¢un lien *fonctionnel* soit fait vers notre site.

En cas de citation sur un support papier, les noms de lâ€â„¢auteur et de notre site doivent être obligatoirement mentionnés.

Pour toute précision, nâ€â„¢hésitez pas à contacter notre rédaction : richard.letawe(at)classiqueinfo.com"

- Paris
- Athénée Théâtre Louis Jouvet
- 27 avril 2011
- Luigi Cherubini (1760-1842), Ali Baba ou les quarante voleurs
- Markus Bothe, mise en scène ; Pierre Thilloy, arrangements et orchestration ; Alexandre Corazzola, décors ; Sabine Blickenstorfer, costumes.
- Yuriy Tsiple, Ali Baba ; Emilie Brégeon, Délia ; Eve-Maud Hubeaux, Morgiane ; John Pumphrey, Nadir ; Dimitri Pkhaladze, Aboul-Hassan ; Jean-Gabriel Saint-Martin, Ours-Khan ; Mickaël Guedj, Thamar
- les Petits Chanteurs de Strasbourg-Maîtrise de l’Opéra national du Rhin
- Ensemble orchestral du Conservatoire de Strasbourg
- Vincent Monteil, direction






Accueil | Contact | Plan du site | | icone statistiques visites | info visites 829087

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Opéra   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.16 + AHUNTSIC

Creative Commons License