ClassiqueInfo.com

Accueil du site > Musique vocale et chorale

Musique vocale et chorale

Articles de cette rubrique


Le Chœur « Les Éléments » au Festival international de musique de Besançon (Musique vocale et chorale)

samedi 5 octobre 2013 par Emmanuel Andrieu
JPEG - 38.8 ko
© Yves Petit

Après neuf années passées à la tête du Festival de la Chaise-Dieu, Jean-Michel Mathé a pris les rênes du Festival international de musique de Besançon (66ème édition), couplé cette année avec le fameux Concours international de jeunes chefs d’orchestre (53ème édition). Il l’a intitulé « Un air de jeunesse », car outre les prétendants à la finale du Concours (remporté par le taiwanais Yao-Yu Wu le 21 septembre), c’est un grand nombre de jeunes artistes qu’il a invité à se produire : Gavriel Lipkind, Jean-Baptise Dumora, Fanny Clamagirand, Roberto Forés-Veses, Leonard Schreiber... Pour leur servir d’écrin, de prestigieux orchestres ont répondu à l’appel : l’Orchestre philharmonique de Strasbourg, l’Orchestre national de Lyon, l’Orchestre national de Lorraine, le Russian Philharmonic, le Brussels Philharmonic...



Ambronay 2013 : Les Vêpres à la Vierge de Monteverdi ouvrent le Festival (Musique vocale et chorale)

dimanche 29 septembre 2013 par Emmanuel Andrieu

Intitulée « La machine à rêves », la 34ème édition du Festival d’Ambronay est aussi la dernière de son fondateur, Alain Brunet, qui passe le relais à partir de novembre prochain à l’ancien directeur des opéras de Rennes et de Saint-Etienne, Daniel Bizeray. En résidence depuis 2007 (avec son ensemble Capella Mediterranea- mais aussi le Choeur de Chambre de Namur), c’est l’enfant chéri du festival rhône-alpin, le chef Leonardo Garcia Alarcon, qui ouvre les festivités avec le sublime Vespro della Beata Virgine (1610) de Claudio Monteverdi.



Académie Bach d’Arques-la-Bataille 2013 : Ludus Modalis, soirée en mi mineur (Musique vocale et chorale)

mardi 24 septembre 2013 par Philippe Houbert
JPEG - 46.7 ko

C’est à une bien curieuse soirée que nous conviaient Bruno Boterf, son Ludus Modalis et l’Académie Sainte-Cécile : ni plus ni moins que près de deux heures de musiques funèbres composées par Heinrich Schütz et Johann Sebastian Bach, le tout sans interruption et dans une tonalité quasi unique : mi mineur. Programme très ambitieux que de construire un Requiem allemand au temps de Bach en mêlant le Musikalische Exequien de Schütz, le motet Jesu meine Freude de Bach, et, du même, la cantate Christ lag in Todesbanden. Et, pour faire bonne mesure, deux courts motets et deux Préludes de choral du Cantor de la Thomaskirche.



Académie Bach d’Arques-la-Bataille 2013 : Réforme et Contre-Réforme, confrontation réussie (Musique vocale et chorale)

mardi 17 septembre 2013 par Philippe Houbert
JPEG - 46.7 ko

L’an dernier, l’ensemble choral Bergamasque dirigé par Marine Fribourg, et Benjamin Alard avaient suscité notre émerveillement en donnant un cycle de quatre concerts matinaux consacrés au choral luthérien, avec, pour fil conducteur, le « Vater unser im Himmelreich » dans l’œuvre de Johann Sebastian Bach et de ses précurseurs. L’accueil enthousiaste du public à ce projet ne pouvaient que conduire ses auteurs et le directeur artistique du festival d’Arques, Jean-Paul Combet, à proposer un parcours tout aussi ambitieux et complémentaire des réalisations 2012.



Académie Bach d’Arques-la-Bataille 2013 : L’enchantement Daedalus (Musique vocale et chorale)

mercredi 11 septembre 2013 par Philippe Houbert

Après un formidable concert consacré au thème de l’humeur dans la musique de la première moitié du XVIIème Siècle, donné l’an dernier dans le même lieu, Roberto Festa revenait en l’église d’Arques-la-Bataille pour un programme fort alléchant dédié à Claude Lejeune, et plus spécifiquement à cette partie de l’œuvre s’appuyant sur les principes de la métrique à l’antique (se reporter à son interview pour plus de précisions quant à ces principes). En fait, de Roberto Festa sur scène, il ne fut quasiment pas question, hormis pour un bis où le napolitain rejoignit enfin les chanteurs et instrumentistes qu’il avait préparés à ce qui devait être un pur bonheur musical.



Festival du Comminges 2013 : Musica Humana, Dominique Visse et Jean-Luc Ho (Musique vocale et chorale)

mercredi 7 août 2013 par Richard Letawe

Avec trente-huit ans au compteur, le Festival du Comminges a connu une longue et prestigieuses histoire, et quelques vicissitudes qui avaient fait craindre pour sa pérennité lors de récentes éditions. Une nouvelle direction a pris les commandes, la communication a été dynamisée, et le festival est désormais de nouveau sur les bons rails.

Comme du coutume depuis quelques années, le Festival du Comminges proposait pour cette édition un heureux mélange entre musiques ancienne et baroque, généralement données dans la cathédrale de Saint-Bertrand du Comminges, et un répertoire plus récent, à dominante pianistique, organisé à la basilique toute proche de Valcabrère, ainsi que dans quelques autres communes de Haute-Garonne telles que Martres-Tolosane, Bagnères de Luchon ou Saint-Gaudens.



Flâneries musicales 2013 : Mozart et Zelenka, deux grands noms pour la cité royale (Musique vocale et chorale)

mardi 16 juillet 2013 par Cyril Brun

Les Flâneries musicales de Reims avaient décidé de conclure leur édition 2013 en faisant provision de valeurs sûres. Zelenka, peu connu du grand public, mais dont l’orfèvrerie musicale ne déçoit jamais ouvrait avec une grâce enlevée cette soirée sous l’oreille attentive du grand saint Remi. Mozart prêtait son indémodable Requiem pour un final invariablement séducteur. Et Laurence Equilbey avec son fidèle et talentueux Accentus promettait une soirée forte en émotion et en surprise musicale.



Le Messie est toujours vivant ! (Musique vocale et chorale)

mardi 25 décembre 2012 par Jean-Charles Jobart
JPEG - 53.4 ko
Topi Lehtipuu, ténor
© Ensemble Matheus

Pourquoi encore et toujours donner le Messie de Haendel ? Pour au moins trois bonnes raisons : d’une part, l’œuvre est et sera toujours une œuvre géniale ; d’autre part, le public l’aime et continue à être touché par sa beauté universelle ; enfin, cette partition à la fois simple et riche offrira toujours la possibilité de nouvelles propositions d’interprétation. C’est ce dernier point qu’a démontré avec brio Jean-Christophe Spinosi à la tête de l’Ensemble Matheus et du chœur de chambre les Eléments.



Une version scénique réussie du Messie de Haendel à l’Opéra de Lyon (Musique vocale et chorale)

jeudi 20 décembre 2012 par Emmanuel Andrieu
JPEG - 84.9 ko
© Stofleth

Après Nancy, qui avait proposé il y a trois ans un Messie de Haendel mis en images (par Claus Guth), l’Opéra de Lyon tente à son tour le pari d’un oratorio haendélien donné en version scénique, et importe une production de l’English National Opera signée par la prolifique Deborah Warner.



Il Nabucco de Michelangelo Falvetti à l’Opéra-Théâtre de Saint-Etienne (Musique vocale et chorale)

mercredi 19 décembre 2012 par Emmanuel Andrieu
JPEG - 76.9 ko
© Cyrille Cauvet

Fêté à juste titre à Ambronay, où il est en résidence avec son ensemble Cappella Mediterranea, Leonardo Garcia Alarcon rend visite à l’Opéra-Théâtre de Saint-Etienne pour y faire entendre à nouveau l’oratorio historico-baroque qui a créé l’évènement en ouverture du 33ème Festival bressan, Il Nabucco de Michelangelo Falvetti. Le chef argentin remet ainsi pour la seconde fois à l’honneur ce compositeur calabrais, injustement oublié, après avoir ressuscité avec un extraordinaire succès public et critique son Diluvio Universale, lors de l’édition 2010 de ce même Festival. Tiré du Livre de Daniel dans l’Ancien Testament, l’ouvrage met en scène le célèbre roi de Babylone Nabuchodonosor, cent cinquante ans avant Verdi.