ClassiqueInfo.com

Accueil du site > Musique ancienne

Musique ancienne

Articles de cette rubrique


Caccini et l’être persan. « Les Roses d’Ispahan » par Doulce Mémoire (Musique ancienne)

mercredi 21 janvier 2009 par Philippe Houbert
JPEG - 13.8 ko
Denis Raisin Dadre
©Fabrice Maître

Le monde de la musique ancienne et baroque est peuplé de drôles de créatures cumulant toutes sortes de talents : interprètes, organisateurs, musicologues, chercheurs, professeurs, programmateurs. Denis Raisin Dadre est le parfait exemple de cette sympathique faune, sa curiosité semblant sans limite. Fondateur de l’ensemble Doulce Mémoire en 1990, il n’a eu de cesse de fouiller ce répertoire des musiques de la Renaissance et de l’orée du baroque, d’Attaingnant à Morales, de du Caurroy à Gagliano, à chaque fois avec le même enthousiasme. Sa riche discographie d’une rare qualité (Naïve) en porte témoignage.



De la porte d’Orient à la croisée des chemins (Musique ancienne)

mardi 30 septembre 2008 par Vincent Haegele
JPEG - 24.3 ko
Cathédrale Notre-Dame, Amiens

« Brillant dans le ciel, candide et scintillante, l’aube sortait de la porte d’orient » : ainsi débute l’une des arias les plus célèbres de Giulio Caccini (1551 ?-1618), compositeur de la cour des Médicis et auteur d’un nombre respectables d’Antiche, ces cantates pour voix et ensemble qui essaiment en Europe à une époque où musiciens et compositeurs s’attachent à fixer de nouvelles règles à leur art. C’est cette transition musicale, foisonnante, archaïsante, moderne et riche d’influences diverses que le Festival des Cathédrales de Picardie (21ème édition) s’est décidé de présenter au cours d’une Semaine de la Renaissance particulièrement variée.



Les Jardins de courtoisie à Saintes (Musique ancienne)

jeudi 17 juillet 2008 par Benoît Donnet
JPEG - 25 ko
DR

Programme un peu particulier ce soir à l’Abbaye aux Dames : on pouvait y découvrir une frange du répertoire négligée et pourtant passionnante, la musique profane vocale du XIIIè siècle. On a pu entendre ici un recueil de chansons signées par des noms aussi exotiques que Guiot de Provins, Gace Brulé ou Adam de la Halle, le tout interprété par les Jardins de Courtoisie, supervisés par la soprano Anne Delafosse-Quentin.



Quand l’amour courtois s’invite à la cour de Frédéric Barberousse (Musique ancienne)

mardi 3 juin 2008 par Bertrand Balmitgère
JPEG - 27.3 ko
DR

Région de vieille tradition musicale, l’Alsace compte bon nombre de prestigieux festivals consacrés au répertoire ancien, qui fait depuis quelques années un retour en force. Parmi eux figure depuis 1993 le Festival Voix et Route Romane dont le but est de promouvoir la Route Romane d’Alsace et sa culture médiévale, par le biais de diverses manifestations, expositions et donc de concerts.